Chez Les Côteux de Sherbrooke, la sécurité n’est pas une option mais une obligation, une responsabilité individuelle et collective.

Voie ferrée

La traverse d’une voie ferrée à bicyclette représente l’une des causes des accidents chez les cyclistes.

Il est généralement recommandé de traverser la voie ferrée de façon perpendiculaire c’est-à-dire avec un angle de 900. Évidemment cela est facile lorsque la voie ferrée est elle-même perpendiculaire à la route. Mais souvent ce n’est pas le cas. Il faut donc se déplacer un peu avant de traverser la voie ferrée pour éviter une chute (souvent due à l’une des roues qui s’accroche dans un rail).

La photo qui suit provient d’un document de la S.A.A.Q., Sécurité routière en vélo.

Voie ferrée

Voici le lien pour le document complet :

  • Sécurité routière
  • Cette illustration montre bien qu’il faut parfois se déplacer afin d’avoir un angle d’environ 90o avec les rails au moment de traverser ceux-ci.

    Afin de préciser nos recommandations, nous avons effectué des recherches sur le sujet. Un article y a été consacré par le journal Le Monde en août 2017. Il relate les résultats d’une étude de l’université du Tennessee faite en 2014.

    Cette étude a analysé à l’aide d’une caméra, 13247 passages de cyclistes le long d’une voie ferrée. Il y a eu 53 chutes durant ces passages.

    Les résultats indiquent que 88% des chutes ont eu lieu lorsque le cycliste attaque le rail avec un angle inférieur à 300 et qu’aucune chute n’est survenue avec un angle de 60o à 90o. Cela démontre l’importance d’être bien positionné au moment de traverser la voie ferrée.

    Nous avons joint le lien à ouvrir pour retrouver l’article et le petit vidéo des chutes présenté dans l’article :

  • Traverser voie ferrée
  • En plus de l’angle du vélo par rapport aux rails (près de 90o) ces principes devraient être respectés lors de la traversée d’une voie ferrée:

    • Le cycliste de tête avise (signal ou verbalement) les membres du peloton lorsqu’il aperçoit la voie ferrée.

    L’information est relayée par les autres cyclistes du peloton.

    Les cyclistes portent attention à l’angle de la voie ferrée (les panneaux de signalisation aux abords de la voie ferrée donnent des indications sur l’angle);

    • Le cycliste de tête ralentit à l’approche de la voie ferrée et les autres membres du peloton en font autant en se distanciant les uns des autres;

    • Le cycliste de tête ajuste son trajet afin de traverser la voie ferrée dans le bon angle (près de 90o);

    • Le cycliste de tête amorce le redressement de son vélo, une fois la voie ferrée complètement franchie (attention de ne pas tenter de reprendre sa trajectoire avant que la roue arrière ait complètement franchi la voie ferrée pour éviter qu’elle accroche dans le rail) et puis il accélère légèrement pour laisser chacun reprendre sa trajectoire.

    • Pendant la traversée de la voie ferrée, il est préférable de placer ses pédales à l’horizontale (cessez de pédaler) et de se soulever un peu de sa selle, fléchir ses bras et v jambes pour absorber le choc, gardez les deux mains sur le guidon;

    • Les autres cyclistes suivent la trajectoire du cycliste de tête en utilisant la même technique (en aucun cas, il ne devrait y avoir de dépassement entre cyclistes durant cette manœuvre ). Tous doivent rester en file;

    • Lorsque tous ont traversé la voie ferrée, le peloton se regroupe et reprend sa vitesse de croisière;

    N’oubliez pas que les rails sont particulièrement glissants lorsqu’ils sont mouillés et que la traversée est plus risquée si la voie ferrée est au bas d’une pente.

    Regarder la vidéo: Voie ferrée

    Bonne saison et soyez prudent(e)