SÉCURITÉ ET ÉTHIQUE

Cette section est inspirée de documents du Club de Drummonville.

Chez Les Côteux de Sherbrooke, la sécurité n’est pas une option mais une obligation, une responsabilité individuelle et collective.

De plus, nous croyons que l’éthique, dans le sport, est un élément essentiel en ce sens qu’elle est indissociablement liée à la nature même de l’activité sportive. Elle signifie bien plus que le simple respect des règles; elle englobe les notions d’amitié, de respect de l’autre et d’esprit sportif. C’est un mode de pensée, pas simplement un comportement.

Afin de rendre plus concrètes ces deux notions, il importe de définir les responsabilités de chacun selon la position occupée dans le groupe, les consignes de signalisation utilisées par les membres du Club et un rappel concernant le partage de la route. Nous comptons sur la collaboration de tous.

Il est bien entendu que le Club ne peut garantir, à chaque sortie, la présence d’un chef de file ou d’un serre-file faisant partie du groupe des encadreurs puisque ceux-ci sont bénévoles.

Chaque membre devrait donc avoir en sa possession le trajet détaillé et être prêt à participer à la prise en charge du groupe et à la résolution des problèmes pouvant survenir lors d’une sortie. Dans un tel cas, les participants décident de nommer un chef de file et/ou un serre-file pour la sortie ou d’alterner dans ces rôles.

Le Chef de file

• S’assure de bien connaître le trajet de la sortie du jour.

• S’assure que le nombre de cyclistes par groupe ne dépasse pas 15.

• S’assure d’une période de réchauffement (10-15 minutes) au début de la randonnée (partir plus lentement et augmenter à la vitesse prévue pour le groupe).

• Fait respecter la vitesse moyenne du groupe.

• Arrête le groupe au besoin pour rappeler les consignes.

• Désigne un accompagnateur dans le cas ou un cycliste fatigué aurait besoin d’être accompagné pour le retour (personne volontaire ou tirage au sort si nécessaire).

• Regroupe les cyclistes après la pause et s’assure que le groupe se met en marche avec tous ses membres après chaque arrêt.

• Regarde la route loin devant pour choisir le meilleur trajet à suivre.

• Indique avec les signaux visuels convenus, les trous, les obstacles et les freinages à ceux qui le suivent, et cela, dès qu’il les aperçoit afin de donner aux autres le temps de réagir. Au besoin il signale avec la main si le groupe doit se tasser pour éviter un obstacle.

• Garde la vitesse ou l’effort constant et mouline continuellement. Il doit ajuster sa vitesse selon l’échelonnement du groupe tout au long de la sortie.

• Accorde des pauses à tous les 7 à 10 km ou à la fréquence déterminée par le groupe pour permettre aux membres du groupe de boire et manger.

• Évite de passer très près d’un obstacle et de s’écarter trop brusquement.

• Indique à l’avance les feux de signalisation, les arrêts obligatoires, les ralentissements ou les changements de route ou toutes autres particularités (ex. les chiens).

• Ralentit avant de traverser un pont avec un tablier de bois. Les cyclistes traversent le pont à angle pour éviter que leurs roues n’entrent inopinément dans une fente entre deux madriers. Parfois, il peut être nécessaire de traverser le pont à pied, à côté du vélo.

• Ralentit avant de traverser une voie ferrée. Les cyclistes traversent les rails perpendiculairement à ceux-ci et le groupe se rassemble avant de reprendre sa vitesse de croisière.

• S’assure de ralentir au haut d’une côte, après un arrêt, un virage ou le passage d’une voie ferrée afin de regrouper le groupe.

Le cycliste

• Porte son casque (obligation pour rouler avec Les Côteux de Sherbrooke).

• Respecte le code de la route.

• S’assure que son vélo est en ordre.

• Évite le freinage inutile.

• Maintient la cadence (ne pas arrêter de pédaler) et conserve la vitesse.

• Roule à droite et à la file indienne sur un chemin public et chaque fois que la visibilité est réduite, dans les courbes par exemple.Se déplace en ligne droite (évite les changements brusques de direction).

• Prend garde aux autres utilisateurs circulant sur la piste (cyclistes, piétons, patineurs, etc).

• Fait suivre les signaux avertissant de dangers ou de changements de vitesse ou de direction.

• Fait suivre vers l’avant les informations reçues de l’arrière.

• Dans les descentes, le cycliste de tête continue à pédaler tant qu’il le peut afin de lutter contre la résistance de l'air; les autres cyclistes gardent leur position, en distançant le cycliste précédent d’autant plus que la vitesse est grande.

• Dans les montées courtes, les cyclistes gardent leur position. Dans les longues montées, chaque cycliste grimpe à son rythme, en prenant soin de doubler prudemment par la gauche un cycliste plus lent. Le groupe se regroupe au sommet.

• Regarde le cycliste devant lui tout en gardant un oeil sur la route (ne pas fixer la roue du cycliste qui précède).

• Demeure derrière le cycliste qui précède à une distance d’au moins une longueur de vélo.

• Ne croise pas sa roue avec la roue arrière du cycliste qui le précède.

• Si le cycliste débarque accidentellement de la chaussée, il roule un peu pour laisser passer le groupe et reprendre son équilibre, puis il remonte sur la chaussée.

• Si le cycliste décide de quitter le groupe, il en avise un responsable pour que le groupe puisse continuer en toute tranquillité d’esprit.

• Ne dépasse jamais par la droite, toujours par la gauche et en le signalant.

Le serre-file

• S’assure que le groupe se met en marche avec tous ses membres après chaque arrêt.

• S’assure que personne ne quitte le groupe lors du trajet sans l’en aviser.

• Avertit le groupe de la présence d’un véhicule qui suit.

• Avertit le chef de file s’il s’aperçoit qu’il y a un problème dans le groupe, quel qu’il soit.

• Porte un dossard pour la sécurité, surtout sur les routes.

Signalisation manuelle

Les membres du Club utilisent la façon de signaler prévue au Code de sécurité routière du Québec soit :

   info SAAQ

Signalisation des dangers

Nous favorisons également les méthodes suivantes pour signaler diverses situations sur le circuit :

• Un trou : pointer le trou avec l’index.

• Plusieurs trous : pointer les trous avec l’index en ayant un mouvement de gauche à droite.

• Fissures : pointer les fissures avec la main en ayant un mouvement longitudinal.

• Grille d’égout : la pointer avec l’index et la contourner par la gauche.

• Débris : signalisation verbale « roche, gravier, verre, bois…».

• Pont de bois : signalisation verbale «pont de bois».

• Obstacle à droite : pointer l’obstacle avec l’index et signalisation verbale « piéton, auto, cycliste…».

• Auto derrière le groupe : signalisation verbale « auto arrière».

• Voie ferrée : bras droit derrière le dos avec un mouvement vers la gauche ou signalisation verbale «voie ferrée».

Signalisation des intentions d’un cycliste

• Dépasser un cycliste : signalisation verbale « je passe à gauche».

• Sortir du groupe : signalisation verbale « je sors » et bras gauche ou droit tendu.

• Rentrer dans le groupe : signalisation verbale « je rentre » et pointer avec la main.

IMPORTANT

Pour toutes manoeuvres aux intersections, bien s’assurer des intentions du conducteur automobile en établissant un contact visuel avec celui-ci.

Le partage de la route

À titre de membre du club Les Côteux de Sherbrooke, nous devons faire preuve de civisme et de courtoisie, et déployer tous les efforts possibles pour demeurer en bons termes avec les autres usagers de la route. En raison du plaisir que nous éprouvons, nous sommes facilement portés à oublier que nos groupes peuvent être la cause de véritables inconvénients pour les autres usagers.

Nous devons rouler à droite de la chaussée afin de permettre aux véhicules plus lourds et plus rapides de nous dépasser. Nous devons nous rappeler que nous sommes soumis aux mêmes lois et règlements que tous les autres usagers de la route. Nous vous invitons à lire les articles du Code de sécurité routière se référant à la bicyclette en cliquant sur le lien suivant: Code de la sécurité routière, articles en lien avec l’usage d’une bicyclette

La majorité des conducteurs de véhicules automobiles ne sont pas désagréables (vous êtes vous-même un automobiliste), mais nous pouvons tirer profit de la courtoisie que nous manifestons à tous ceux qui sont aimables envers nous, en les saluant et en leur souriant.

Notre sécurité collective, sans parler de la réputation du Club, est si intimement liée à la courtoisie des conducteurs automobiles, que nous devons faire des efforts afin de préserver leurs bons sentiments à notre égard. Voici donc quelques règles d’or en la matière :

• Si vous descendez de votre vélo, dégagez la route. Lorsque vous vous arrêtez, et spécialement en groupe, assurez-vous de déplacer complètement votre vélo hors de la chaussée et du passage des véhicules automobiles.

• Soyez poli et courtois avec les automobilistes et les autres cyclistes; on ne sera que plus respecté sur les routes.

• Restez calme lors de toute altercation avec un automobiliste.

• Ne jamais au grand jamais répliquer ou faire de signes désobligeants aux automobilistes et aux camionneurs.

• Il est important de relever le numéro de plaque du véhicule et la description du conducteur dangereux et de porter une plainte officielle auprès des autorités.

• Appliquez en tout temps le code d’éthique et de sécurité de ce manuel.