Chez Les Côteux de Sherbrooke, la sécurité n’est pas une option mais une obligation, une responsabilité individuelle et collective.

Les dépassements entre pelotons

Dans un premier temps, il est bon de rappeler que les dépassements entre pelotons sont autorisés au sein du Club, qu’il s’agisse ou non de pelotons de vitesse égale (ex. 2 groupes de Rapido).

Il faut également préciser que deux pelotons qui décident de se suivre durant une sortie devrait conserver une distance minimale de 200 mètres entre chaque groupe pour ne pas nuire à la circulation automobile ou aux autres cyclistes (de notre groupe ou non).

Voici les aspects dont il faut tenir compte lorsque l’on effectue un tel dépassement.

La personne qui roule en tête du peloton désirant en dépasser un autre doit d’abord s’assurer des éléments suivants :

• les cyclistes de son propre groupe sont bien regroupés les uns derrière les autres sans trop de distance entre eux;

• les cyclistes de son propre groupe sont suffisamment en forme pour pouvoir accélérer légèrement lors du dépassement; attention au dépassement en fin de sortie, car certains montrent des signes de fatigue qui leur rend difficile toute accélération;

• le tronçon de route est droit, la chaussée en bon état et permet une bonne visibilité tant avant qu’arrière pour les pelotons concernés et pour les automobilistes pouvant s’y présenter.

Si ces conditions sont réunies, la personne en tête du peloton :

• avise son groupe de son intention d’entreprendre le dépassement; les autres membres du groupe relaient l’information jusqu’à l’arrière au besoin;

• s’approche du groupe à dépasser et leur indique «dépassement à gauche de x cyclistes (nombre de personnes dans son propre peloton).

Si plus d’un peloton sont à dépasser, la personne en tête du peloton, s’assure de bien entrer entre les deux pelotons et de regrouper ses cyclistes avant d’amorcer le dépassement suivant. Elle peut alors réappliquer les règles plus haut.

Le serre-file a, tout au cours de cette manœuvre, le rôle de transmettre, vers l’avant du peloton, toute information pertinente à la situation (ex. voiture en vue à l’arrière).

Lorsque la situation se présente sur une piste cyclable, il faut également tenir compte des éléments suivants;

• il peut y avoir des enfants sur la piste et ceux-ci ont souvent un comportement imprévisible;

• des adultes circulant sur une piste cyclable peuvent également avoir des comportements imprévisibles, s’ils sont surpris lors du dépassement, bien les aviser de votre intention de dépasser à gauche.

Enfin, si la visibilité est bonne, un cycliste isolé peut dépasser un peloton à condition que le peloton soit averti de son intention. Si le cycliste le demande, un peloton doit toujours lui permettre de s’insérer dans la file, il n’a qu’à avertir ses successeurs qu’il ralentit. Une telle situation devrait être rare mais elle peut survenir ; et il serait très bête de causer un accident en l’empêchant d’intégrer le peloton le temps que le danger soit passé.

N’oubliez pas que la prudence doit nous guider.

Bonne saison et soyez prudent(e)