Chez Les Côteux de Sherbrooke, la sécurité n’est pas une option mais une obligation, une responsabilité individuelle et collective.

Quand et comment et pourquoi changer de vitesse

Quand et comment et pourquoi changer de vitesse

Pourquoi changer de vitesse

Nous changeons de vitesse pour différentes raisons,

Pour aller plus vite, nous pourrions pédaler plus vite, une cadence à plus de 90 sur une longue distance nous épuisera inutilement, il vaudrait mieux changer pour un rapport plus grand, qui correspondra à un ou deux pignons plus petits ou encore utiliser un plateau plus grand, ce qui revient au même. Nous pouvons aussi vouloir pousser dans les descentes pour atteindre des vitesses de plus de 60 km/h, dans ce cas, il faudra utiliser la plus grande des vitesses, qui équivaut au plus grand rapport, soit le plus grand plateau avec le plus petit pignon et pédaler à une cadence supérieure à 100.

Nous changeons aussi de vitesse, quand l'effort devient trop grand et que nous risquerions de nous épuiser. Exemple avec un fort vent de face, il faut faire avec le vent en réduisant sa vitesse et en maintenant une bonne cadence. Il faut mouliner plus vite, pour éviter de trop forcer. Pour y arriver, il faut utiliser un plateau plus petit, ou des pignons plus grands. C'est le même principe pour les montées longues et prononcées, toujours mouliner au lieu de forcer. Lorsque la pente est très prononcée, disons 12% et plus, la cadence pourrait baisser au tour de 50 et il faut vous attendre à devoir faire la danseuse, c'est-à-dire pédaler debout par intervalle ou dans la partie de la pente la plus prononcée.

Il faut aussi changer de vitesse, quand on ralentit à l'approche d'un obstacle, d'un danger et si nous devons nous arrêter. Donc, utiliser un ou deux pignons plus grands, ce qui nous permettra d'accélérer après l'obstacle ou de repartir après un arrêt plus facilement. Toujours le même principe, éviter de trop forcer, c'est le rôle des vitesses.

Quand et comment changer de vitesse

En terrain plat ou légèrement vallonné, si vous avez un vélo à deux plateaux vous serez presque toujours sur le grand plateau, donc vous changerez de vitesse en utilisant un pignon plus petit pour aller plus vite et un pignon plus grand pour aller moins vite. Dans les mêmes circonstances, si vous avez un vélo à trois plateaux, vous serez presque toujours sur le plateau moyen et pour changer de vitesse, vous changerez de pignon. Il est toujours plus facile de changer de pignon que de changer de plateau. Il est aussi plus facile de changer pour un plateau ou un pignon plus petit que le contraire. Il est aussi plus facile de changer de vitesse en descendant qu'en montant.

C'est dans les montées qu'il est plus difficile de changer de vitesse, d'où l'importance de maitriser une bonne technique. Premièrement, à la vue d'une montée, il est très important de bien l'évaluer. Selon l'importance de la côte, nous pouvons décider d'accélérer pour profiter de l'élan et souvent nous n'avons pas besoin de changer de vitesse. Si la pente est très prononcée, mais pas trop longue, nous pouvons aussi accélérer et profiter de l'élan, mais nous devons éventuellement changer de vitesse, il faut alors juger si nous pourrons monter sans changer pour le plus petit plateau, et nous servir des plus grands pignons. Si nous jugeons que nous aurons besoin du plus petit plateau, il ne faut pas trop attendre, car pour changer de vitesse dans les montées, à l'instant même du changement il faut relâcher la tension sur la chaine une fraction de seconde pour faciliter le changement. Si vous attendez trop, votre vitesse ne sera pas suffisante et vous serez obligé de mettre le pied à terre.

Si vous voyez que la pente est raide et longue, il est inutile de se donner un élan, vous allez vous épuiser pour rien et vous ne serez pas capable de la monter. Dans ce cas là, il vaudrait mieux aborder la pente à vitesse normale et changer de plateau rapidement pour conserver une bonne cadence et ensuite jouer avec vos pignons au fur et à mesure des besoins, toujours se rappeler qu'il vaut mieux mouliner plutôt que de forcer. Il faut aussi s'assurer de relâcher la tension sur la chaine une fraction de seconde, pour changer sur un pignon plus grand.

Vidéo les changements de vitesse

  • Changement de vitesse
  • Bonne saison et soyez prudent(e)