Chez Les Côteux de Sherbrooke, la sécurité n’est pas une option mais une obligation, une responsabilité individuelle et collective.

Parce que les jours chauds sont de retour… et qu’il faut boire avant d’avoir soif.

La soif constitue un mécanisme d’alerte. Cela signifie que la sensation de soif n’apparaît qu’une fois la déshydratation installée.

La soif est plus un mécanisme de sécurité que de régulation, quand on la ressent, il est en fait un peu trop tard.

Pour optimiser ses performances, même à un niveau amateur, l’hydratation est bien sur la base. Boire est un facteur essentiel dans la pratique sportive, à fortiori le cyclisme qui se pratique sur de longues durées et souvent en plein soleil. Ça doit devenir une seconde nature, un véritable réflexe. Il faut utiliser pour cela toutes les ressources disponibles, il ne faut pas hésiter à compléter l’apport par une boisson pour le sport lorsque l’on fait un effort prolongé. A partir d’une certaine intensité ou durée, l’eau seule ne suffit plus. Il existe aussi d’excellentes recettes maison*.

L’après-sortie est également importante pour permettre au corps de récupérer dans des conditions optimales. Boire régulièrement contribue à éliminer les toxines accumulées dans les muscles et la récupération se fait plus rapidement.

Quelle quantité boire? Environ 2 gorgées (150 à 300 ml) toutes les 10 minutes. Cette quantité est celle que votre estomac peut facilement à l’effort absorber.

En conclusion, boire avant, boire pendant bien sûr, avec une boisson adaptée, mais aussi ne pas oublier de boire après votre randonnée

*Recette maison : 250 ml de jus d’orange non sucré, 350 ml d’eau, 15 ml de sucre, 1 pincée de sel.

Vidéo à regarder: Boire

Bonne saison et soyez prudent(e)